Ostéopathe canin, équin… : un métier fortement spécialisé

L’ostéopathe animalier est une branche de la médecine qui traite les troubles de locomotion de nombreux animaux. Le métier s’est d’abord intéressé aux chevaux avant de toucher à d’autres animaux domestiques. Depuis quelques années, le métier continue d’intéresser les jeunes. Il s’agit d’ailleurs d’un métier jeune. Mais que savoir à propos du métier ?

En quoi consiste le métier ?

Le métier de l’ostéopathe pour animaux consiste à soigner les animaux en cas d’anomalie qui pourrait gêner leurs mobilités. Les soins peuvent se porter sur les muscles ou les squelettes des animaux pris en main. Dans des cas plus complexes, l’ostéopathe devra apporter son expertise sur le crânio-sacrée, fasciale ou viscérale de l’animal. L’objectif principal du métier est de rendre à l’organisme des animaux leur capacité d’auto-guérison. Les vétérinaires pourront ainsi limiter le traitement avec des médicaments traditionnels. Il est bon de savoir que les soins devront être effectués uniquement avec les mains. Par ailleurs, les manipulations seront faites exclusivement sur le corps externe de l’animal. Il est donc interdit pour l’ostéopathe d’opérer un animal.

Sur quel animal se portent les soins ?

Au début du métier, l’Ostéopathe s’occupait exclusivement des chevaux. D’ailleurs, le secteur était en plein essor avant l’année 2011. Cependant, il y a eu quelques rebondissements après l’année 2012 à l’instar de la filière bovidé. À cet effet, les ostéopathes animaliers ont également commencé à s’occuper des bœufs et des vaches des fermes. Toutefois, le spécialiste peut aussi régler les problèmes pathologiques d’autres animaux domestiques. Exemple, le chat ou le chien. 

Quelles sont les règles pour un Ostéopathe animalier ?

Les lois qui régissent le métier sont stipulées dans le décret du 19 avril 2017. En revanche, le métier est reconnu depuis l’année 2011 d’après l’ordonnance du 2011-863 du 22 juillet 2011. Il est impossible de pratiquer le métier sans avoir rempli plusieurs conditions. D’abord, il faudrait justifier des connaissances en Ostéopathie animale. Ensuite, le spécialiste devra figurer dans une liste tenue par l’ordre régional des vétérinaires pour exercer. Une autre condition vient s’ajouter aux deux règles. En effet, le travail de l’ostéopathe devrait être contrôlé par un vétérinaire. Le titre d’Ostéopathe sera accessible après avoir réussi l’épreuve d’aptitude. Ce dernier est organisé par l’ordre des vétérinaires.